Territoires

Paris L’Institut catholique s’ouvre sur la ville

Derrière une longue façade de brique rouge et pierre blanche de la rue d’Assas, dans le VIe arrondissement, se cache le campus universitaire de l’Institut catholique de Paris, mais également, depuis l’automne 2015, un vaste chantier.

Le projet conçu par l’architecte Jean-Marie Duthilleul doit permettre à cet établissement privé d’enseignement secondaire d’accompagner la croissance de ses effectifs. « Nous visons en effet 2 à 3 % d’augmentation du nombre d’étudiants chaque année. Les étudiants sont aujourd’hui 7 000 sur le site et, avec ces travaux, nous pourrons en accueillir progressivement 1 000 de plus », explique le recteur de l’Institut, Mgr Philippe Bordeyne. Voilà qui oblige à pousser les murs, « mais, poursuit le recteur, à l’heure où nombre d’universités partent à la périphérie, nous avons choisi de ne pas quitter ce lieu. Cela a du sens d’offrir à nos étudiants ce lieu spirituel au cœur de Paris, de nous enraciner dans l’histoire ». Celle de cette institution est en effet ancienne. Elle a vu le jour en 1875, sur le site d’un ancien couvent fondé au XVIIe siècle.

Une extension de 1 000 m2.

A la rentrée de 2017, 5 000 m² de bâtiments situés autour de la cour d’honneur auront été rénovés et plus de 1 000 m² nouvellement construits. Un auditorium de 400 places est en cours de réalisation sous le sol de la cour. Ce chantier, dont le gros œuvre a été confié à l’entreprise Sorec, doit encore permettre la nécessaire mise aux normes des lieux, notamment d’accessibilité. L’investissement s’élève à 15 millions d’euros.

Enfin ce projet, sur lequel Jean-Marie Duthilleul a commencé à travailler en 2012, permettra à l’institution d’affirmer son choix de rester dans la capitale. L’entrée sera déplacée depuis la rue d’Assas vers la rue de Vaugirard et deviendra plus visible. Sur cette artère passante, trois fenêtres d’une actuelle sinistre façade grise se métamorphoseront en grandes portes. A travers ce nouveau porche, les Parisiens pourront voir la cour d’honneur, l’ancien couvent, le nouveau petit jardin et l’activité des étudiants.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X