Territoires

Paris Fortier et TN Plus requinqueront la Cité internationale universitaire

A la frange sud du XIVe arrondissement, la Cité internationale universitaire de Paris (Ciup) est aussi célèbre pour les architectures étonnantes de ses « maisons » que pour son vaste parc, prisé par les étudiants hébergés par cette institution, fondée en 1921, et par les Parisiens. Mais l’espace vert qui s’étend sur 28 des 34 ha du site a perdu de sa superbe. Pour accompagner le projet de redéveloppement qui doit lui permettre de bâtir 1 800 logements supplémentaires, la Ciup entend donc réhabiliter l’ensemble de son territoire.

Meilleure liaison est-ouest.

Le projet urbain et paysager a été élaboré par l’équipe désignée en 2014, formée par l’urbaniste Bruno Fortier (mandataire) et l’agence de paysage TN Plus et une procédure de permis d’aménager est en cours. Une première phase de travaux, à partir de 2017, préparera le terrain pour la dizaine de constructions neuves à venir au sud du site, en planifiant les nouvelles voiries de desserte et le déplacement de terrains sportifs. Les parties est et ouest du parc seront en outre mieux reliées, notamment grâce à la création d’un pont au-dessus de l’avenue qui les sépare. Les opérations qui viseront à remplumer le site viendront dans un deuxième temps et seront l’occasion de quasiment doubler le nombre d’arbres. Bruno Tanant, chez TN Plus, a repensé une répartition du parc plus en phase avec ses composantes naturelles et notamment géologiques : « Nous renforcerons le contraste qui a déjà existé, entre une partie ouest formée de bosquets et une partie est davantage forestière. »

Objectif, boucler le budget.

Le projet ne sera donc complet et équilibré qu’au terme de ces deux étapes, a priori, à l’horizon 2020… A condition que le budget soit bouclé. « A ce stade, nous pouvons compter sur les 22 millions d’euros qui ont été inscrits au Plan Campus. Mais pour être en mesure de lancer la deuxième phase, il manque encore, au minimum, 10 millions », explique Vincent Mallard, le directeur du patrimoine de la Ciup. Mais quel que soit le temps que cela prendra, l’institution tient fermement à mener le projet à bien.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maître d’ouvrage : Cité internationale universitaire de Paris. Architecte urbaniste, mandataire : Bruno Fortier. Paysagistes : Agence TN Plus/Bruno Tanant, Jean-Christophe Nani. BET : Bérim, VRD (équipements sportifs et bâtiments), Light Cibles (éclairagiste), Jean-Marc Weill/C & E Ingénierie (ouvrages d’art), Itac (acoustique).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X