Régions Patrimoine

Parc-musée de Couriot : un site à redécouvrir

Autre parc en mutation en périphérie du centre-ville : le site Couriot. Il est abordé comme un « parc-musée » par l’équipe Gautier Conquet, associée au paysagiste Michel Corajoud. Inscrits désormais à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques, les bâtiments, la plate-forme basse et les crassiers (terrils en langage stéphanois) du puits Couriot constituent avec le parc attenant, une seule entité patrimoniale, un parc urbain à vocation culturelle et de loisirs qu’il convient de valoriser selon les concepteurs de l’aménagement. Dans une première phase, d’ici à 2014, de nouveaux bâtiments – la salle des compresseurs, l’atelier des locomotives, et le treuil de secours – vont être réhabilités, puis ouverts au public. « Une exposition présentant les grandes étapes, les principales facettes de l’aventure de la mine et ses rapports avec le territoire sera proposée aux visiteurs », explique Philippe Peyre, le conservateur.

De nouveaux espaces seront aménagés avec la rue Calixte-Plotton transformée en allée piétonne. La reconquête des crassiers par la végétation sera favorisée. Après 2014, l’accès principal au parc-musée se fera par une liaison aérienne, dans le prolongement de la rue Aristide-Briand.
Elle comportera une passerelle au-dessus du boulevard urbain et des voies ferrées, et un « balcon-esplanade » qui offrira une large vue sur le site.
L’enveloppe consacrée à ces travaux est de 4,2 millions d’euros pour la première phase, et de 2,5 millions pour la seconde, qui devrait s’achever en 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X