Territoires

Paca Un contrat de plan 2015-2020 à 1,67 milliard d’euros

Mots clés : Contrat de projet Etat-région

Le Premier ministre Manuel Valls et le président du conseil régional Paca Michel Vauzelle ont signé le 29 mai, à Marseille, le contrat de plan Etat-région 2015-2020 qui s’élève à 1,67 milliard d’euros, dont 826 millions apportés par l’Etat et 845 millions par la région. Il se décline en cinq grands secteurs d’intervention dont le volet le plus important (près de la moitié des financements) porte sur le renforcement de l’accessibilité multimodale (775 millions d’euros). Ce dernier regroupe notamment les investissements dans le ferroviaire, les routes, les aménagements de pôles multimodaux, etc. Les autres volets principaux de ce contrat sont l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation (239 millions d’euros), le développement équilibré des territoires (164 millions d’euros) et la rénovation urbaine (107 millions d’euros). Par effet de levier et grâce aux apports des autres partenaires – l’Union européenne et surtout les collectivités locales – l’Etat et la région tablent sur près de 2,5 milliards d’euros mobilisés sur la période. Mais ce point focalise les mécontentements : pour 17 grandes collectivités de la région, le compte n’y est pas du tout et ce contrat « comporte un désengagement financier de l’Etat et de la région de 426 millions d’euros », a écrit, dans un courrier adressé à Michel Vauzelle, le député-maire de Nice, Christian Estrosi, chef de file des élus contestataires. Ces derniers demandent une renégociation de ce contrat. A quelques mois du renouvellement de l’exécutif régional, cette prise de position risque de sérieusement retarder la mise en œuvre du contrat de plan.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X