Architecture Technique

Ouvrage d’art Un enrobé allégé pour les ponts

Mots clés : Chaussée - Ouvrage d'art

Plusieurs types de contraintes inévitables pèsent sur les ponts routiers. Parmi elles, le poids limité admissible sur le tablier, lequel doit être respecté scrupuleusement pour maintenir l’ouvrage en état de service le plus longtemps possible. Pour limiter les surcharges lors de travaux d’entretien, comme de construction neuve, Eurovia a développé Viapont, un enrobé entre 30 et 40 % plus léger qu’un enrobé traditionnel. Pour obtenir ce faible poids, ce matériau breveté est notamment composé de « granulats, à la fois légers et robustes, ayant subi des traitements particuliers », résume Eric Layerle, directeur technique d’Eurovia.
Cette spécificité lui permet d’être appliqué sur une épaisseur identique à la grave-bitume initiale (voir schéma) évitant ainsi la superposition des couches de surface et la surcharge de l’ouvrage. « Une couche de 20 cm de Viapont équivaut, en poids, à une couche de 14 cm d’un enrobé classique », indique Eric Layerle. L’avantage ? L’épaisseur de la route existante étant maintenue, il n’est pas nécessaire de mettre à niveau les équipements ainsi que la chaussée en aval et en amont de l’ouvrage. Selon Eurovia, qui met en avant la rapidité de mise en œuvre de son enrobé – et donc la réduction de la gêne pour les usagers -, de 115 à 230 tonnes d’enrobés peuvent être économisées pour l’entretien d’un ouvrage à 2 x 3 voies. Sa résistance à l’orniérage (5,2 %) est comparable à celle des enrobés traditionnels.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X