Enjeux

Oppidea challenge les promoteurs

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales

Pour renforcer la qualité d’usage de ses opérations, la SEM d’aménagement toulousaine a changé son mode de sélection des projets.

Avec 1 800 logements attribués en 2016, l’aménageur Oppidea contribue à 25 % de la production de logements dans la métropole de Toulouse. Afin de concilier ce rythme soutenu avec une élévation du niveau de qualité des opérations, la société d’économie mixte (SEM) d’aménagement de Toulouse Métropole a entrepris de renouveler ses modes d’action. « Nous souhaitons à la fois améliorer la qualité d’usage des logements et introduire plus de cohérence dans la composition urbaine des nouveaux quartiers », résume Raphaël Catonnet, directeur général délégué depuis juin 2016. La démarche a d’abord consisté à assouplir les procédures. « Nos cahiers des charges étaient perçus comme un peu prescriptifs, note-t-il. Nous avons voulu renverser les choses et faire le pari de la confiance. » Désormais, les promoteurs, informés en début d’année des mises en vente prévues, sont invités à définir leur niveau d’ambition pour une opération donnée, à partir d’une grille d’engagements portant sur des thèmes divers : maîtrise des charges liées à l’énergie, services numériques, système constructif, diversité architecturale, rapport à la nature… la liste n’est pas exhaustive.

...
Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5942 du 29/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X