Edito

On est les champions !

C’est avec l’objectivité scientifique qui sied que l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur et ses partenaires viennent de présenter le premier état de la contamination des logements français par les composés organiques semi-volatils (COVS) : pesticides, phtalates, retardateurs de flamme, etc. Les mots sont choisis. Ainsi lit-on que « certains COSV sont...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 343 du 26/06/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X