Autres

Numérique, patrimoine, culture, la nouvelle identité de Mons

Mots clés : Conservation du patrimoine - Manifestations culturelles

Capitale européenne de la culture 2015, la ville belge a mis en œuvre, depuis dix ans, une stratégie de redressement intense, qui mise sur la culture, l’économie numérique et la valorisation de son patrimoine historique.

Mons est, depuis ce début d’année 2015, en effervescence, avec un programme chargé d’expositions, de festivités et d’installations artistiques essaimées dans la ville. Plus inattendu, quatre musées et une salle de concert ont ouvert leurs portes ce premier week-end d’avril, ce qui donne une idée de la vitalité de cette ville. La culture est en effet l’un des leviers sur lequel le bourgmestre, Elio di Rupo, a décidé d’agir pour la régénérer. Mais il n’est pas le seul. Élu en 2000, l’ancien Premier ministre de Belgique est arrivé avec une vision globale, un projet et l’énergie nécessaire pour sortir cette ville wallonne d’à peine 100 000 habitants de sa léthargie et lui insuffler une nouvelle identité. Depuis plus de dix ans, Mons est en chantier, aidée par d’importants financements du Feder (150 millions d’euros depuis dix ans), de la région wallonne et de la fédération Wallonie-Bruxelles. Mieux, elle participe activement à la renaissance d’une région qui n’arrivait pas à sortir de la crise économique depuis la fin des charbonnages.

La rénovation du patrimoine bâti et des espaces publics du centre historique est l’un des axes forts de cette régénération. La municipalité a...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 242 du 18/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X