Edito Coup de griffe

Novlangue

« L’amour est à réinventer, on le sait » (Rimbaud). Paris aussi, et nous ne le savions pas… Jusqu’à ce que la maire de la ville, Anne Hidalgo, lance en novembre 2014 l’opération « Réinventer Paris », un « appel à projets urbains » nécessairement « innovants », à l’issue duquel 22 attelages d’architectes-promoteurs-bureaux d’études lauréats de la consultation étaient dévoilés ce 3 février devant un aréopage de politiques. Hasard du calendrier ou savonnage de planche en règle, dans le même temps où Anne Hidalgo n’avait pas de mots assez flamboyants pour célébrer une capitale « puissante mais bienveillante » et rendre hommage aux talents des uns, au brio des autres et à la « beauté de la ville, promesse de bonheur », la police délogeait de leurs baraquements indignes plusieurs dizaines de familles Roms installées depuis juin dernier en contrebas du boulevard Ney (Paris XVIIIe)…

Des mots précisément – des « éléments de langage » – cette réinvention de Paris ne s’en montre pas avare. Et c’est peu dire que le toutim de la novlangue urbaine du communicant contemporain y est passé : biodiversité, fooding participatif, serres habitées, potagers partagés, auberge hybride, micro-algues et zéro carbone à tous les étages.
Ce grand décrochez-moi-ça finirait presque par donner le tournis, et l’on se remémorait avec nostalgie la poésie concrète et gratuite des « situations construites » qu’imaginait en son temps l’Internationale situationniste dans sa théorie de « l’urbanisme unitaire », mêlée de dérives nocturnes, de « traversées des ambiances » et d’exploration des « plaques tournantes psychogéographiques »…
« On ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments », prétendait André Gide. Ce doit être vrai aussi pour l’urbanisme. De quoi Paris réinventé est-il le nom ? De quelle vision est-il porteur ? Plutôt que de vouloir « réinventer » la ville, on aimerait mieux, pour notre part, que la politique réenchante la vie et le monde. Autrement plus ambitieux, non ?

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X