Autres

Novembre 1971 avis favorable pour le projet Piano-Rogers d’un « Centre du plateau Beaubourg »

Mots clés : Architecte

Permettre aux Français « d’accéder aux arts en brisant toutes les frontières » : c’était la lettre de mission de Georges Pompidou adressée à son ministre Edmond Michelet en décembre 1969. C’est le projet d’un septennat – et même d’un mécénat -, d’État. Créer un Musée du XXe siècle à Paris, c’est d’abord choisir un emplacement : le plateau Beaubourg, à un jet de pierre des halles de Baltard qui s’acheminent vers leur destruction. En ces années gauchisantes, le projet n’est guère apprécié dans les univers culturels. On y voit encore une fois la mainmise de l’État. Les fonctionnaires vont alors jouer cartes sur table. En août 1970, Robert Bordaz est nommé délégué pour la réalisation du « Centre du plateau Beaubourg » et choisit la voie d’un concours international à un seul tour avec projets rendus sous anonymat. Un programme souple et une idée simple : réconcilier l’art et la...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 246 du 13/11/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X