Intérieur

NOUVELLES ICÔNES DU MARCHÉ

Mots clés : Architecture intérieure - Télécommunications

Le design connaît un engouement auprès de la clientèle des ventes aux enchères. Une reconnaissance culturelle incontestable, des plateformes de vente sur internet, ainsi qu’un marché mondialisé le placent durablement au rang de l’art contemporain.

C’est un paradoxe : le mobilier fabriqué en série atteint des valeurs record, au même titre que la pièce unique. Les prix s’envolent pour un bureau rare de Jean Prouvé, une bibliothèque exceptionnelle de Ron Arad, mais aussi pour des créationssorties des usines Ikea dans les années 1990 ! Derrière l’émulation et la multiplicité des objets, ce qui fait leur valeur pose question : est-ce la rareté, l’histoire, la technicité de conception, l’esthétisme, l’unicité, ou la signature ? Quoi qu’il en soit, ces prix attestent le formidable intérêt culturel et social pour le design, sur un marché plus que jamais mondialisé.

Expositions, galeries, foires ou salons consacrés au mobilier des décennies 1930 à 1990 ne manquent pas. Les pièces iconiques sont reconnues et figurent dans les collections des grands musées internationaux : MoMA de New York, centre Georges-Pompidou et musée des Arts décoratifs de Paris, musée d’art moderne de Saint-Etienne, ADAM de Bruxelles, Vitra Museum, Design Museum de Londres… Les galeristes, par leur travail de recherche d’archives notamment, ont contribué à la redécouverte de designers oubliés. Parmi les pionniers, François Laffanour et Patrick Seguin pour Jean Prouvé et Charlotte Perriand, ou Didier Krzentowski pour Gino Sarfatti. Pascal Cuisinier s’inscrit dans leur sillage, avec les designers français des années 1950. Puis des sites de vente en ligne de pièces des années 1930 à 1980 voient le jour : galerie Mobler, spécialisée dans le mobilier scandinave, Design Market, start-up proposant des pièces iconiques, ou Auction, pour des lots aux enchères et achats immédiats. La concurrence sur le marché étant rude et les copies florissantes, cette alternative aux ventes classiques favorise l’élan vers l’achat de pièces de design, avec la garantie de l’authenticité et des prix plus abordables.

Des French Masters bien cotés

Depuis sa création, en 2014, l’entreprise suédoise Barnebys centralise de nouveaux acquéreurs et vendeurs, à côté des poids lourds internationaux que sont Sotheby’s, Christie’s ou Phillips. Regroupant près de 1 500 maisons de vente et marchands d’art, ce moteur de recherche accorde une forte visibilité au design. Son rapport de 2016 analyse l’évolution des ventes aux enchères des 15 designers les plus recherchés sur sa plateforme : de 2009 à 2016, la valeur totale des pièces...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 263 du 16/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X