Régions QUESTIONS À. Marie-Josée Roig, présidente du Grand Avignon, députée et maire d'Avignon

« Nous faisons le pari de la mobilité durable »

Mots clés : Collectivités locales - Services urbains - Transport collectif urbain - Vélo

La communauté d’agglomération initie pour sa ville centre une expérimentation intitulée « La Ville en douceur », quelles en sont les modalités ?

Ce projet expérimental vise à mieux définir la nouvelle organisation urbaine que pourrait avoir Avignon demain avec des navettes pour desservir l’intra-muros au lieu des bus, avec 200 vélos en libre-service « nouvelle génération » baptisés Vélopop, avec un autre partage de l’espace public et de meilleures conditions de circulation pour chacun, avec enfin, des espaces publics embellis et rendus à leur véritable raison d’être : permettre aux habitants de flâner, de respirer et de bouger.

Ce pari de la mobilité durable, c’est sans doute une révolution à Avignon. L’enjeu est environnemental. Il est dans la préservation de notre qualité de vie et de notre patrimoine.

Quelle place le Grand Avignon entend-il faire à l’automobile ?

Chaque jour, 40 000 véhicules transitent dans le centre ancien d’Avignon, alors qu’ils n’ont a priori rien à y faire. Nous avons fait le pari de la mobilité durable, qui combine et rend complémentaires tous les modes de transport en utilisant chacun d’eux dans son domaine de pertinence économique et environnementale. Cela ne signifie pas qu’il faut bannir totalement la voiture, loin de là, mais qu’il faut bien délimiter sa place et son utilisation. C’est la raison pour laquelle nous testons également la modification de notre plan de circulation en centre-ville en procédant à deux inversions de sens de circulation qui empêcheront le trafic automobile de transit sur deux axes traversants.

Le Grand Avignon va-t-il développer une offre de transport en commun en site propre (TCSP) ?

Le projet de transport en commun en site propre qui sera mis en œuvre dans l’agglomération du Grand Avignon, quelle que soit sa technologie, tramway ou busway, se caractérisera par la continuité du haut niveau de service offert en matière de fiabilité, vitesse commerciale, fréquence, régularité et capacité.

Aujourd’hui, nous engageons des études pré-opérationnelles de faisabilité technique et financière, qui constituent la dernière étape avant le lancement de la phase opérationnelle du projet de TCSP du Grand Avignon.

Plus qu’un nouveau chantier en matière de transport, le TCSP est un véritable projet urbain d’agglomération. Nous prévoyons sa mise en place dans cinq ou six ans.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X