Régions PAYS DE LA LOIRE

« Notre objectif est de développer une ingénierie ferroviaire privée régionale »

Mots clés : Conception

Après quatre ans de travaux, la ligne de tram-train entre Nantes et Châteaubriant a été inaugurée le 28 février par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Le point sur ce chantier hors norme avec Thierry Delaunay, directeur du projet chez SCE, maître d’œuvre de l’opération avec Obermeyer et AUP.

En quoi ce projet est-il unique en France ?

C’est d’abord la réouverture d’un service public sur une ligne ferroviaire fermée aux voyageurs en 1980. Avec 64 km, c’est aussi la plus longue jamais rouverte en mode tram-train. Ce projet est également une première sur de nombreux aspects techniques comme la transition électrique d’un courant continu 750 V (mode tram) à un courant alternatif 25 000 V (mode train). Autre première : la traversée oblique de la Haluchère, une pièce de 30 m de long sur 10 m de large, fabriquée sur mesure, qui permet à une ligne du réseau ferré national et à une ligne de tramway de se croiser. Car ce tronçon est le seul en France à devoir gérer la priorité entre deux lignes commerciales, avec des modes de transport différents et deux exploitants distincts (Semitan et SNCF). Enfin, dans Nantes, le franchissement simultané des voies tramway, fret et tram-train sans barrières, est une réelle innovation.

Quel enseignement tirez-vous de cette expérience ?

Que les aspects techniques ne sont pas les seules difficultés à résoudre. L’univers du ferroviaire est très normalisé et tout doit être homologué. Nous avons dû faire évoluer des référentiels et bousculer certaines habitudes. Mais la principale difficulté a été de mettre en place une démarche globale et collaborative d’innovation dans un projet aux multiples acteurs : RFF, SNCF, CG44, Semitan, les villes. Nous venions d’univers différents et il a fallu apprendre à travailler ensemble.

Pourquoi ce projet était-il si important pour SCE ?

Nous avons maintenant une belle référence dans le domaine ferroviaire. Même si nous ne pouvons pas, faute de moyens, répondre en tant que mandataire au système de référencement de RFF, nous avons trouvé un partenaire européen pour nous positionner sur les projets ferroviaires hors LGV. Notre objectif est de développer une ingénierie ferroviaire privée régionale.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X