Territoires Grand Ouest

Notre-Dame-des-Landes : les opposants font le calcul

Selon un atelier citoyen mis en place par les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique, conserver l’actuel équipement coûterait dix fois moins cher que d’en construire un neuf. Soit 175 millions d’euros (constants 2016) pour Nantes Atlantique contre 1 512 à 1 885 millions pour Notre-Dame-des-Landes, en y incluant les équipements liés comme le tram-train et un pont sur la Loire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X