Enjeux

« Nos HLM, premiers consommateurs du Feder en Europe »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Politique européenne - Réglementation européenne

Les fonds de l’UE permettront de lever 3,3 milliards d’euros pour rénover thermiquement les logements sociaux français.

Laurent Ghekiere, directeur des affaires européennes de l’Union sociale pour l’habitat.

Quelle est la situation du logement social dans l’Union européenne (UE) ?

La crise économique de 2008 a conduit un grand nombre d’États membres à réformer de façon structurelle le logement social et son mode de financement, ce qui a fortement réduit la portée du secteur dans ces pays-là. Dans le même temps, nous avons observé de plus en plus de tensions sur le marché résidentiel, notamment dans certaines grandes villes, avec une insuffisance de l’offre de logements abordables et des phénomènes d’éloignement entre lieu de travail et domicile. Et cela, avant même le développement de la question des migrants et des réfugiés.

Comment ont réagi les autorités locales pour pallier cette situation ?

Elles ont renforcé leur offre dans ces métropoles. C’est vrai à Londres, à Stockholm, à Copenhague, dans l’ouest de l’Allemagne et à Paris, bien sûr. Au final, les chiffres de 2016 sont similaires à ceux de 2011, à savoir environ 27 millions de ménages bénéficiant du logement social, soit 12 % de la population européenne. La France est le pays le plus important dans le...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5900 du 16/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X