Territoires

Normandie Par les champs et par les grèves, Rouen dessine le futur écoquartier Flaubert

Mots clés : Aménagement paysager - Travail

L’écoquartier Flaubert, qui occupera 90 ha de friches industrialoportuaires sur la rive gauche de la Seine, a pris son envol lors du Simi (Salon de l’immobilier d’entreprise). Le président de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, y a signé une convention de développement avec les dirigeants de Bouygues Bâtiment Grand Ouest et Cirmad Prospectives (Bouygues Construction).

Première livraison en 2018. Les six prochains mois verront la définition d’un programme et d’un planning, en partenariat avec Rouen Normandie Aménagement. Le premier macrolot se situera dans la partie la plus à l’est, le long de l’avenue Jean-Rondeaux. Fin 2018, il devrait offrir 390 logements et 16 472 m2 de surface pour des activités. Cette première livraison coïncidera avec la mise en service de la ligne T4 de BHNS, sur l’axe nord-sud de l’agglomération. Le projet Flaubert est intégré à l’opération Rouen Seine Cité, qui englobe l’aménagement en cours de l’écoquartier Luciline-Rives de Seine, rive droite, et le futur quartier de la nouvelle gare SNCF, plus à l’est, rive gauche. Rappelons que l’équipe de maîtrise d’œuvre, choisie en mai 2008, est emmenée par l’urbaniste-paysagiste Jacqueline Osty (Paris).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X