Territoires

Normandie Le « G6 normand » se donne une feuille de route

Le « G6 normand », réunissant Hervé Morin, président de la nouvelle région Normandie, et les présidents des cinq départements qui la composent, Jean-Léonce Dupont (Calvados), Sébastien Lecornu (Eure), Philippe Bas (Manche), Alain Lambert (Orne) et Pascal Martin (Seine-Maritime), s’est tenu pour la première fois, le 22 janvier, à Rouen.

A cette occasion, les six élus, en rupture avec les majorités précédentes, ont fait part de leur intention d’investir dans le réseau routier. Ils souhaitent en effet faire du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet) « un outil majeur de désenclavement ». Dans cette optique, les assemblées régionale et départementales vont établir, sur la base d’une analyse financière partagée, une liste indicative des principales opérations cofinancées pouvant être engagées sans délai et réalisables à moyen terme.

L’union fait la force.

Les six présidents se sont, par ailleurs, engagés à ne pas augmenter les impôts en 2016, privilégiant les économies de gestion. Le G6 a notamment validé plusieurs groupements d’achats qui préfigurent la création d’une véritable centrale régionale. Parmi les objectifs visés, l’achat en commun de l’électricité. Par cette première initiative, région et départements entendent faire de la performance de la commande publique « un levier majeur » pour améliorer la gestion des collectivités, grâce à une meilleure négociation des prix et à un équipement harmonisé, à partir de circuits courts.

Le G6 normand appelle, enfin, à mettre en œuvre la loi NOTRe « avec souplesse, dans un esprit de liberté contractuelle qui est le fondement des initiatives locales ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X