Territoires

Nord Spécialiste du PVC, l’industriel Euradif se relance grâce à l’aluminium

Mots clés : Produits et matériaux

Euradif, fabriquant nordiste de panneaux décoratifs et de portes d’entrée, s’apprête à rebondir en misant sur l’ouvrant monobloc aluminium. Son président Jean-Gabriel Creton a démarré son activité en 1995 en important des panneaux décoratifs pour portes PVC. Puis il est devenu industriel afin de produire lui-même ses panneaux, dans un premier temps réalisés en PVC, et dans un second en aluminium. L’entreprise s’est alors développée à vive allure.

Euradif a, en revanche, vu sa rentabilité baisser depuis 2010. Et l’exercice 2014 a été particulièrement difficile. Stable depuis trois ans, le chiffre d’affaires a chuté de 20 % à 16,6 millions d’euros. « Tous les fabricants ont subi des baisses d’activité à cause des difficultés du bâtiment, explique Jean-Gabriel Creton. De plus, le marché de la porte d’entrée connaît une profonde mutation avec le passage du PVC à l’aluminium et surtout le développement de l’ouvrant monobloc aluminium. »

2,5 millions pour les ouvrants monoblocs.

Le dirigeant d’Euradif était d’ailleurs réticent à suivre cette évolution : « Cela ne me paraissait pas logique de passer de la fabrication de panneaux aluminium à celle d’ouvrants monoblocs qui ne laisseraient plus à nos clients industriels que la réalisation du bâti. Mais c’est ce qu’ils m’ont demandé de faire. »

En 2013, profitant de l’extension de son usine de Béthune, Jean-Gabriel Creton a donc ouvert un atelier de fabrication dédié et trouvé ses premiers débouchés. Et, en 2016, l’activité d’Euradif devrait progresser de 6 %.
Grâce aux nombreux référencements qu’il a obtenus, l’industriel table sur une hausse du chiffre d’affaires de 20 %. Il va d’ailleurs investir 2,5 millions d’euros supplémentaires pour produire plus efficacement ces fameux ouvrants monoblocs aluminium. « Dès cette année, notre chiffre d’affaires va se repartir à 50-50 entre PVC et aluminium, alors que l’alu ne représente que 35 % aujourd’hui. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X