Territoires

Nord Novalille, la ville coproduite et négociée avec Financière Duval et Nexity

Mots clés : Entreprise du BTP

Dix ans ! Il aura fallu une décennie pour que la friche des peintures Théolaur, dans le quartier lillois de Moulins, se trouve une nouvelle vocation. CFA Nord & Est, filiale promotion du groupe Financière Duval, et Nexity viennent de poser la première pierre de Novalille, une opération de 16 800 m2, qui mixe sur 1 ha un bâtiment d’habitation de 147 logements (dont 49 logements sociaux vendus à la SA du Hainaut), une résidence intergénérationnelle de 105 appartements (vendue à la Smeno) et un immeuble associant 2 600 m2 de bureaux et 960 m2 de commerces.

La mise au point de ce programme, qui s’inscrit dans le prolongement de la dynamique urbaine d’Euralille, a nécessité pas moins de neuf mois d’allers-retours avec la Ville de Lille, résolue à privilégier l’accession sociale et l’offre pour les familles. Seuls 38 logements sont ainsi commercialisés en accession libre. Pour Stanislas Dendiével, en charge de l’urbanisme à la mairie, « c’est l’illustration même de la ville coproduite et négociée : on voit ici la vertu de nos servitudes de mixité sociale et de taille de logements, qui non seulement n’empêchent pas, mais permettent la sortie d’opérations ambitieuses et très denses ». La Ville apporte une subvention de 72 000 euros pour 18 des 59 logements en accession maîtrisée.

Rues intérieures.

Le passé ouvrier et industriel de Moulins persiste à travers le maintien d’une cheminée d’usine et un plan-masse conçu pour ne pas trop taquiner la pollution des sols. Les parkings forment, sur deux niveaux (dont un semi-enterré), le socle du projet d’habitat, qui serpente le long de la rue Alain de Lille. « Nous avons aménagé des percées, afin que la ville rentre à l’intérieur du bâti », explique Vanessa Barrois, de l’agence De Alzua, architecte mandataire associé sur ce projet à ZigZag Architecture. Les fenêtres ont été décalées pour éviter les vis-à-vis et les volumes les plus hauts positionnés en retrait dans le cœur d’îlot, libérant les toitures basses pour en faire des espaces végétalisés. Novalille accueillera ses premiers habitants début 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X