Régions

Nord L’Epareca lance une zone artisanale

L’outil national d’aménagement des zones commerciales dans les quartiers de la politique de la ville tente une nouvelle expérience avec le lancement d’une zone artisanale à Bruay-sur-l’Escaut, dans l’agglomération de Valenciennes.

Vingt-deux locaux au sein du parc d’activités Poléco seront à la disposition des artisans du bâtiment en septembre 2011. Implanté sur une parcelle de 9 000 m 2 , le programme s’étend sur 3 000 m 2 de surface utile. Il comprend trois bâtiments composés de treize locaux de 150 m² et neuf de 100 m² à un loyer de 49,50 euros HT/m 2 . Epareca porte la maîtrise d’ouvrage de ce projet de 3 millions d’euros cofinancé par Batixia, la Ville, l’agglomération et le conseil général.

Nouvelle étape

Cette opération marque une nouvelle étape dans le développement d’Epareca, créé en 1998 en application du pacte de relance de la ville pour aider les collectivités à relancer l’offre commerciale dans les quartiers sensibles. Arrivé fin 2006 à la direction de l’établissement dont le siège est à Lille, Francis Mius a profité du programme Anru en multipliant par trois le nombre d’opérations. « Au total, nous avons une centaine de projets en cours, de la saisine des collectivités à la restitution des locaux commerciaux au marché, expose-t-il. Nous mettons désormais dix espaces commerciaux en production par an. » Les villes ou agglomérations saisissent l’Epareca lorsqu’elles constatent une forte dégradation des espaces construits au cœur des ensembles de logements sociaux, et souvent surdimensionnés suite au développement des hypermarchés. Un contrat d’objectifs et de moyens a été signé fin 2009 entre l’Epareca et l’État lui permettant de disposer d’une enveloppe annuelle de 10,5 millions. L’établissement doit, de son côté, réduire le temps de chaque opération à cinq ou six ans. Cette période comprend plus de trois ans d’accompagnement des commerçants, avant que l’Epareca, qui agit comme promoteur, remette ensuite les espaces commerciaux sur le marché traditionnel. L’Epareca peut compter sur les agences de Lyon et Paris pour répondre aux exigences de l’État.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X