Autres

Nobatek décroche l’Europe

Mots clés : Démarche environnementale

Le centre technologique de la construction durable est retenu pour plusieurs projets européens de recherche appliquée.

En dix ans, Nobatek, basé à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) et depuis 2009 à Talence (Gironde), est devenu l’un des centres technologiques privés le plus en vue dans l’aménagement et la construction durable. Il vient de décrocher plusieurs projets de recherche du très sélectif programme européen Horizon 2020. Comme l’explique son fondateur et directeur, Jac Tortos : « Les projets d’Horizon 2020 sont les projets les plus difficiles à décrocher. Ils visent le développement de technologies très novatrices pour la transition énergétique. Nos projets ont été retenus à deux reprises : Built2Spec (technologies avancées d’auto- inspection), E2Vent (réhabilitation d’enveloppes) en 2014 et cette année, Hit2Gap (pilotage du bâtiment usager/big data) et Opteemal (rénovation énergétique des quartiers). Pour la deuxième année consécutive, Nobatek est le premier opérateur français sur le secteur de construction H2020 de l’énergie et de la performance durable des bâtiments. »

En parallèle, Nobatek a lancé avec ses partenaires l’Institut pour la transition énergétique Inef-4, dont les premiers résultats sont désormais visibles. « Le but est d’apporter des innovations sur le marché de la transition énergétique en collaboration avec des entreprises, laboratoires et maîtres d’ouvrage. Nous allons vers l’innovation ouverte, en coconception, cofinancement avec les entreprises et les centres de recherche. Nous ne prétendons pas avoir toutes les compétences, mais nos projets font travailler ensemble des organismes de recherche (Latep et Siame à Pau, I2M à Bordeaux, BRE en Angleterre, Ecole des mines d’Alès et Tecnalia à Bilbao) et des entreprises (SCR, filiale de Vinci, le façadier Garrigues, le groupe Evolution, créateur du projet Darwin à Bordeaux, Promodul). Mais aussi des bailleurs sociaux : Cilogis, Logirep, le Col. Cela permet d’aller plus vite et plus fort », ajoute le fondateur.

Des innovations immédiatement mises en œuvre.

Avantage de cette méthode : les moyens, les risques, les résultats sont partagés et les innovations immédiatement mises en œuvre. Ainsi, Evolution, créateur de Darwin à Bordeaux, expérimente le premier module d’optimisation et de sensibilisation énergétique pour le tertiaire.

Nobatek dépose aussi des brevets, comme celui du rafraîchissement passif avec des matériaux à changement de phase (avec l’I2M de Bordeaux). « Nous allons créer une start-up pour le développer dans les pays à forte amplitude thermique qui visent un rafraîchissement naturel à faible coût », conclut Jac Tortos. Dernièrement, Nobatek a également mis au point avec le Latep et l’Ecole des mines un système peu coûteux d’analyse de la qualité de l’air qui détermine la nature des polluants très rapidement : le Dosec. Et travaille avec les maîtres d’ouvrage pour optimiser les schémas directeurs énergétiques des campus, ou évaluer l’impact énergétique des projets d’aménagement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X