Régions

NIMES Une maison en bois venue d’Autriche

Mots clés : Architecte - Architecture - Bois - Maison individuelle

Conçue par l’architecte montpelliérain Gilles Mariat

Bâtir une maison à ossature bois sans dépasser le prix d’une construction traditionnelle en maçonnerie. La solution de cette équation, l’architecte montpelliérain Gilles Mariat est allé la chercher en Autriche. La villa de 270 m2 qu’il vient d’édifier dans la garrigue nîmoise pour le compte d’un particulier a été préfabriquée à 1 300 km de la capitale gardoise, dans un atelier du Tyrol.

Acquis au principe de la construction en bois, pour des raisons de confort d’utilisation et de respect de l’environnement, Gilles Mariat a su convaincre l’un de ses clients d’opter pour cette formule. Les difficultés ont commencé lorsqu’il a cherché à faire chiffrer son projet. Les offres des entreprises consultées dans la région atteignaient une fois et demie à deux fois le budget prévu. L’architecte a élargi sa recherche à des départements plus familiers de la filière bois (Ariège, Haute-Savoie, Haute-Loire) sans obtenir davantage satisfaction. « Je ne retrouvais jamais toutes mes billes dans un projet, explique-t-il. Il y avait toujours un problème de prix, de finition ou de qualité des bois. » La réponse est venue finalement d’un constructeur autrichien, consulté sur les conseils du Centre national du bois. « Il m’a proposé un projet complet. La charpente était en Douglas alors que les autres me proposaient du pin autoclave pour un prix un peu supérieur. »

Cinq semaines de mise au point, cinq jours de fabrication, sept jours de montage sur place pour le clos-couvert, avec trois opérateurs et une grue : la maison, posée sur un soubassement en maçonnerie, est constituée d’une vingtaine de panneaux fermés intégrant les menuiseries. L’ensemble est doublé à l’extérieur d’un bardage en mélèze et à l’intérieur de contre-cloisons en plaques de plâtre. La toiture est formée d’un complexe bois recouvert d’un bardage métallique.

Le second oeuvre fait l’objet de lots distincts. Si la maison conçue par Gilles Mariat a été vite montée, sa gestation aura été longue : près de deux ans pour concrétiser l’opération. Mais le schéma mis en place est désormais réactivable. L’architecte aimerait le tester en particulier sur des opérations en semi-collectif.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Christian Douillet (Nîmes).

Architecte : Gilles Mariat (Montpellier) et Henry Colomb (Nîmes).

Constructeur : Design Haus (Angath, Autriche).

PHOTO :

La réalisation de cette maison en bois a nécessité cinq semaines de mise au point, cinq jours de fabrication et sept jours de montage sur place pour le clos-couvert.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X