Territoires

Nice Le plus haut immeuble-bois va pousser dans l’Eco-vallée

Mots clés : Bois

«Ce projet a été retenu pour sa qualité architecturale, la rapidité de la mise en œuvre du procédé constructif et la possibilité de développer une filière bois nationale et régionale », commente Pascal Gauthier, directeur général de l’EPA Plaine du Var. Choisi par un jury composé notamment des architectes Dietmar Feichtinger et Marc Mimram et de l’ancien ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, le futur immeuble de bureaux de Nexity Ywood et d’Architecture Studio dans l’Eco vallée (îlot 1.1 C de la ZAC Nice Méridia), le Palazzo Méridia, s’annonce comme une réalisation phare parmi les projets en structure bois en France. Il s’élèvera à 35 m de hauteur (R + 9) – le plus haut immeuble de bureaux en bois actuellement livrable – et disposera d’une double peau, formée d’un parement en aluminium sur les façades et d’un exosquelette métallique supportant les balcons et les circulations verticales.

Un an de chantier.

Le niveau de performances énergétiques visé est élevé : label Bepos Effinergie, projet BDM (Bâtiment durable méditerranéen) niveau argent, usage de matériaux biosourcés au niveau maximal label Biosourcé, certification Breeam In Use en phase d’exploitation, etc. Pour les besoins en énergie sont prévus un raccordement à la boucle géothermique tempérée actuellement en projet dans la ZAC Nice Méridia et l’implantation de 500 m² de panneaux photovoltaïques en toiture. « Un autre aspect durable de ce bâtiment est qu’il sera réversible, pouvant être transformé en logements au cours de son cycle de vie », ajoute Stéphane Bouquet, directeur de Nexity Ywood. L’usage du procédé constructif bois va permettre un délai de réalisation court : un an de chantier pour un bâtiment qui sera bâti sur un sous-sol en béton. Le dépôt du permis de construire est prévu à la fin 2016. Les travaux débuteront au 2e trimestre 2017.

Les autres intervenants du projet sont Elioth (bureau d’études bois, béton et façade), BG Ingénieurs Conseils (bureau d’études fluides et thermique), Qualiconsult et QCS Services. EDF et Dalkia sont également associés à l’opération. L’investissement total annoncé est de 23 millions d’euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X