Territoires Bordeaux Euratlantique

Nexity, Güller et Hondelatte décrochent le Belvédère

Mots clés : Entreprise du BTP

Euratlantique a choisi – entre trois équipes – celle qui pilotera l’aménagement du Belvédère, sur la rive droite de la Garonne. Le groupement lauréat est composé des promoteurs Nexity, Altarea Cogedim et Pitch Promotion, associés aux agences Güller Güller (Rotterdam), Hondelatte-Laporte et au paysagiste écossais Gross.Max. « Avec 140 000 m2, c’est le plus vaste secteur à aménager d’un seul tenant hors Ile-de-France », indique Stephan de Faÿ, directeur général de l’établissement public d’aménagement. Le Belvédère est un secteur situé sur la ZAC Garonne-Eiffel (TVK urbaniste) autour du pont routier Saint-Jean. Sur les 140 000 m2 SP à bâtir, le programme, élaboré en dialogue compétitif, prévoit un nouveau quartier avec 50 000 m2 de bureaux, 71 000 m2 de logements (dont 35 % à caractère social) et des commerces.

Une co-élaboration.

« La consultation lancée en 2015 a fixé un prix de cession des terrains à aménager. Ceci pour concentrer l’attention du jury sur la qualité du projet », a déclaré le maire de Bordeaux Alain Juppé, qui présidait le jury. « L’équipe lauréate a été désignée à l’unanimité, notamment pour sa capacité de s’intégrer aux quartiers existants, ses choix esthétiques, les matériaux et l’urbanité du projet », explique Stephan de Faÿ. Au cœur du Belvédère, « Mathis Güller a opté pour une grande place qui fait écho à la place de la Bourse sur l’autre rive, étageant les constructions progressivement depuis les quais de la Garonne, détaille Elise Lusseaud, directrice du projet Rive droite. Nous allons travailler sur le projet, établir une méthode de travail autour de Mathis Güller, Raphaëlle Hondelatte, des promoteurs et avec l’agence TVK, urbaniste-coordonnateur de la ZAC. » Une co-élaboration qui a fait le sel et l’originalité de la consultation.

Première particularité du projet Güller : faire évoluer la place – invariant du concours – en la basculant côté aval, plus large et ouverte sur la Garonne, s’ouvrant sur le Parc aux angéliques. Son credo : « Au milieu d’une friche routière actuelle, il s’agit de créer des oasis de vie, une centralité dans un lieu à forte densité urbaine, qui donnent envie de venir s’installer près du fleuve ». C’est pourquoi le projet fera passer les voitures derrière la nouvelle place et ses constructions. Escamotage malin, qui fera travailler de concert urbanistes et métropole, car il s’agit d’un carrefour structurant entre les ponts Chaban et Jean-Jacques Bosc.
Enfin, l’urbaniste suisse va réaménager le boulevard Joliot-Curie pour en casser la linéarité de grand axe traversant. Le long des allées Deschamps, le projet prévoit des jardins privés pour des logements mixtes, certains avec duplex, partagés entre public et privé. Une offre de logements en perspective sur le quartier Saint-Michel, sommet de la rive gauche. « Nexity, Pitch et Altarea travailleront en groupement de promoteurs, vont se répartir les îlots, choisiront, avec notre aval, les architectes d’opération, lanceront les concours s’il y a lieu. Les premiers permis doivent être déposés début 2017. La première phase concerne le front de Garonne et la lisière du quartier Benauge », précise Elise Lusseaud. Premiers travaux prévus courant 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X