Territoires

Nevers Un collectif d’architectes affirme le savoir-faire local

Mots clés : Architecte

Cinq architectes de la Nièvre se sont associés pour répondre au concours du conseil régional portant sur la reconstruction de l’externat du lycée professionnel Pierre-Bérégovoy à Nevers, démoli après un incendie. « Nous voulions démontrer, de la sorte, que la profession possède des compétences locales et sait travailler ensemble », explique Patrice Warnant. Mandataire de l’équipe formée avec Charlotte Jackman-Allain, Pascal Mallard, Dominique Maringe et l’Atelier d’Architecture Videau, le président de l’association A58 de promotion de l’architecture dans la Nièvre dénonce ainsi la préférence historique des maîtres d’ouvrage locaux pour les agences de la région parisienne.

Du bois presque partout.

Piloté par la Société publique locale d’aménagement de l’agglomération dijonnaise (Splaad) à laquelle le conseil régional délègue depuis 2015 une partie de ses opérations dans les lycées, le concours préconisait l’ossature bois dans son énoncé. L’équipe lauréate y répond par une utilisation du bois dans tous ses usages : charpente en lamellé-collé, murs porteurs, façades, planchers et dalles de couverture sous forme de panneaux en bois massif lamellé-croisé, isolation, escalier et revêtements intérieurs. Le bois est en revanche exclu des revêtements extérieurs pour des questions d’entretien et il est associé au béton banché sur une partie des façades.

A la végétalisation de la toiture qui aurait nécessité de renforcer les structures, les architectes nivernais préfèrent des panneaux photovoltaïques ainsi que des noues et la récupération des eaux de pluie pour les sanitaires et l’arrosage automatique des espaces verts.
D’une surface de 1 254 m2, le nouveau bâtiment abritera l’administration et une grande salle d’activités multifonction. Il deviendra « le cœur du lycée », vers lequel convergeront les circulations depuis les ateliers, la restauration et le foyer. D’un montant de 2,47 millions d’euros HT, les travaux doivent démarrer début 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X