Conception ARJUZANX (Landes)

Nature post-industrielle, sources préhistoriques

Mots clés : Démarche environnementale - Eclairage urbain - Urbanisme - aménagement urbain

Victoire d’or du paysage 2016 dans la catégorie « espaces à dominante naturelle », le réaménagement du site d’Arjuzanx se distingue par la conjugaison d’une mise en lumière de sa riche biodiversité et du développement de l’activité touristique.

La Victoire d’or 2016 dans la catégorie espaces à dominante naturelle pour l’ancien site minier d’Arjuzanx (Landes) récompense la conciliation de deux ambitions : le développement touristique et la protection durable d’un site classé Natura 2000, réserve nationale de chasse et de faune sauvage, espace naturel sensible départemental et réserve naturelle nationale (en cours). En exploitant un important gisement de lignite entre 1958 et 1992, EDF avait profondément modifié le paysage de ce territoire au cœur des Landes : l’extraction avait créé des dépressions de près de 40 m de profondeur. Après l’arrêt de l’activité, leurs profils ont été adoucis et elles se sont remplies d’eau douce du fait de la présence d’une nappe phréatique affleurante. Dans le cadre des travaux de remise en état qui lui incombaient, le gestionnaire a également procédé à la plantation massive de feuillus à croissance rapide pour stabiliser les sols (chênes, robiniers, érables, pins… ), contribuant à créer un espace propice à l’accueil d’une très grande richesse floristique et faunistique. En quelques années, Arjuzanx est notamment devenu le plus important site français d’hivernage de la grue cendrée, puissant oiseau migrateur, comptabilisant chaque année...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 400 du 16/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X