Actu Innovation

Napevomo, une vitrine pour les matériaux du futur immédiat

Mots clés : Concours d'architecture - Démarche environnementale - Développement durable - Distribution - Energie renouvelable - Innovations - Produits et matériaux

Les innovations techniques qui constituent le prototype de maison baptisé Napevomo, influenceront, dans un proche avenir, toutes les étapes de la construction, y compris la distribution. Histoire de ce projet en train de devenir réalité.

Venu des Etats-Unis, le Solar Decathlon est un concours dédié aux maisons solaires. Sa première traduction européenne s’est déroulée en juin à Madrid et une équipe des Arts et Métiers de Bordeaux y a remporté la septième place sur dix-sept concurrents, et le premier prix du développement durable. Le prototype a été remonté à Talence et offre la possibilité de mieux connaître matériaux, matériels et techniques exceptionnels aujourd’hui et qui seront le quotidien de la filière construction demain.

Napevomo, nom de ce prototype, réunit plusieurs avancées techniques. Dans le domaine général du développement durable, la maison présente un bilan environnemental (production de CO2) largement négatif. En effet, la structure en pin maritime représente près de 7 t de CO2 stockées par le puits de carbone qu’est la forêt landaise, alors que l’énergie grise nécessaire à la production de la fibre de bois pour l’isolation (qui provient de déchets industriels) et les émissions pour la production de l’enveloppe, des équipements et du système solaire ne représente qu’une tonne de CO2 environ. Le procédé de concentration de l’énergie solaire, en réduisant la surface de panneaux photovoltaïques contribue aussi à réduire l’énergie grise du projet.

Chauffage et climatisation limités

Formée de modules transformables et qui s’assemblent en quelques heures, l’enveloppe en bois de la maison limite par ailleurs l’équipement en système de chauffage et de climatisation. Outre l’ossature bois, l’isolation est assurée par de la fibre de bois et de la ouate de cellulose. Le chauffage repose sur la production d’eau chaude solaire, sur un rafraîchissement passif avec des matériaux à changement de phase et sur une ventilation double flux avec une micro-pompe à chaleur. Le bilan énergétique global est largement positif avec une production de 6 400 kWh et une consommation de 2 400 kWh par an.
Mais il y a bien d’autres innovations. Pour les matériaux, les concepteurs ont fait appel, pour la structure notamment, au pin des Landes Above (Aboutage bois vert), fruit d’un procédé de collage de bois hétérogènes en une pièce de grande longueur. La régulation de la...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 335 du 15/09/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X