Territoires

Nantes Objectif : 6 000 logements neufs par an

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Politique du logement

Nantes Métropole a modifié et prolongé son programme local de l’habitat (PLH) jusqu’en 2018, année de l’élaboration du Plum (plan local d’urbanisme métropolitain) et du PDU (plan de déplacements urbains). Le PLH n’avait pas été revu depuis son adoption en décembre 2010 par les 24 communes constituant la Métropole. A l’époque, ce document estimait à 5 000 les besoins en logements neufs, contre 6 000 aujourd’hui. « 75 000 habitants supplémentaires sont attendus pour 2030, dont 87 % issus de l’accroissement naturel de la population », explique Pascal Pras, vice-président en charge de l’urbanisme.

Habitat participatif. Ce PLH actualisé porte l’effort de logements sociaux à un tiers de la construction annuelle, soit 2 000 par an (contre 1 400 en 2010). Si Nantes ou Saint-Herblain respectent le nouveau taux de 25 % de logements sociaux prévu par la loi Duflot, le PLH souhaite aider les autres communes à rattraper leur retard dans ce domaine. Enfin, la construction de 1 300 logements abordables annuellement sera poursuivie, notamment par le biais de l’habitat participatif. La Métropole va d’ailleurs adhérer au Réseau national des collectivités pour l’habitat participatif (RNCHP) et a identifié dix sites expérimentaux à Nantes (8), Bouguenais (1) et Rezé (1) qui seront proposés à des collectifs ou à des opérateurs de logements sociaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X