Régions

Nantes La station d’épuration de La Petite Californie à la pointe du progrès

Située en bordure de la route de Pornic, avant le rond-point des Couëts, la station de la Petite Californie traite, avec celle de Tougas (au nord Loire), la majeure partie des eaux usées de l’agglomération nantaise. Elle a déjà connu d’importants travaux en 1997. Cette fois, la cure de jouvence qui débutera en novembre, est double. Technique d’abord, avec la mise en place de procédés à la pointe de la technologie, esthétique ensuite, avec des installations entièrement recouvertes et intégrées à l’environnement. Le chantier d’un coût de 34 millions d’euros HT devrait durer deux ans. Une enquête publique est en cours.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X