Régions

NANTES La Maison de l’avocat dans une halle industrielle

L’ordre des avocats nantais vient de prendre possession de sa nouvelle Maison sur l’île de Nantes. Le bâtiment, situé à proximité du palais de justice de Jean Nouvel, a pour particularité d’être implanté à l’emplacement d’une ancienne halle des chantiers navals d’Alstom, dans laquelle étaient testées des presses hydrauliques de très grandes dimensions. La délicate opération menée par le cabinet nantais Forma 6 a consisté à transformer l’ancien bâtiment industriel, totalement dénudé, en un ensemble de bureaux sur quatre étages, surmontés d’une crèche en R 5. Seule l’imposante charpente métallique a été conservée. Ce squelette de fer fait office d’armature centrale.

Un parking de sept places

Les pièces de grandes dimensions sont au centre (hall d’exposition en R 1, amphithéâtre en R 2, salle du conseil en R 3), puis sont répartis des bureaux de diverses dimensions et deux cages d’escaliers. « En revanche, l’immense fosse de huit ­mètres de profondeur était difficile à exploiter techniquement et économiquement », explique Catherine Daumas, architecte de Forma 6. « Le budget très serré (3,2 millions d’euros) a aussi fait partie des contraintes. Elle a, par conséquent, été condamnée et l’espace ainsi libéré a donné place à un parking de sept places.

Trois priorités ont guidé le travail des architectes : verticalité, translucidité et luminosité. Inscrite dans un cube de vingt mètres d’arêtes, l’imposante hauteur du bâtiment a été renforcée par des ouvertures verticales sur trois façades. L’esprit des gigantesques portes coulissantes donnant accès à l’ancien atelier a été préservé par une façade de verre, au sud, inondant de lumière le hall d’entrée, ainsi qu’une série de mezzanines desservant les étages supérieurs.

L’enveloppe du bâtiment est constituée en Danpalon (plaques multiparois en polycarbonate coextrudé) permettant de jouer sur la transparence du bardage. Ainsi, à l’intérieur, verres transparents et dépolis derrière le Danpalon alternent pour assurer une luminosité optimale tout en préservant l’intimité des lieux.

Dans le bâtiment, de nombreux détails rappellent l’esprit industriel du lieu, tels que le plateau de bardage perforé du hall d’entrée, les tuyaux d’aéra­tion apparents, le sol en béton, sans oublier également les poutres métalliques ­cloquées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X