Conception

Nantes. La côte atlantique se reflète sur le toit d’une école

Mots clés : Architecte - Démarche environnementale - Education - ERP sans hébergement - Toiture

L’audace de l’architecte Bruno Mader a porté ses fruits : la toiture d’un groupe scolaire nantais reproduit un paysage typique de la côte atlantique. La collaboration du service botanique de la ville de Nantes avec l’agence Phytolab Paysage et Environnement a rendu cet espace possible, à la fois pédagogique, riche de biodiversité et facile d’entretien.

L’idée d’une toiture verte ne figurait pas au programme du complexe scolaire de l’écoquartier de la Prairie-au-Duc, sur l’île de Nantes. Le concours de conception portait sur une école maternelle, une école élémentaire et un centre de loisirs. Souhaitant s’inscrire au mieux dans le cadre d’une démarche de haute qualité environnementale, l’équipe d’architecture a proposé d’installer des plantes sur l’ensemble de la toiture. L’agence de paysage et d’environnement Phytolab, associée aux architectes, a choisi de traiter celle-ci comme s’il s’agissait d’un fragment de paysage naturel sorti de terre, évoquant les dunes et les landes présentes sur la côte atlantique. Malgré le surcoût engendré par cette initiative, le projet a séduit par sa capacité à s’adresser aussi bien au public scolaire qu’aux habitants des nouveaux immeubles alentour. Outre...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 383 du 11/10/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X