Territoires

Nantes Au moins quatorze mois pour sécuriser la basilique

Mots clés : Établissements de culte, funéraire

Après l’incendie qui a ravagé la toiture de la basilique Saint-Donatien, le 15 juin dernier, la structure de l’édifice est fragilisée et une campagne de travaux de sécurisation a été programmée par la Ville et l’architecte du patrimoine Pierluigi Pericolo. « Les bons de commande seront passés auprès des entreprises en septembre pour un début des travaux de consolidation en octobre », indique Florent Cortet, directeur du Bati (bâtiments, architecture, travaux, ingénierie) de la Ville.

Dans un premier temps, les gravas en équilibre devront être évacués à l’aide d’une grue de 250 tonnes. Il faudra ensuite contreventer les pignons latéraux des bras du transept pour les consolider en cas de vent violent. C’est après cette première phase que pourra être envisagée une levée du périmètre de sécurité autour de la basilique, soit vers la mi-décembre.
Dès janvier 2016, une seconde phase d’un à deux mois visera à mettre la voûte hors d’eau. Pour cela, une structure de type parapluie reposant sur un échafaudage périphérique sera posée au-dessus des toits. Enfin, à la fin janvier, les travaux de reprise de la voûte devraient être lancés et dureront une dizaine de mois. Au préalable, la voûte devra être étayée, ce qui permettra aussi aux entreprises d’intervenir en sécurité pour sortir l’orgue, le diagnostiquer et réaliser les éventuelles réparations.
Sauf mauvaises surprises, ces travaux, estimés à 2 millions d’euros, devraient être terminés à la fin de 2016. A cette date, la Ville pourra alors lancer le chantier de réfection de la charpente et de la toiture proprement dite. Cette fois, il faudra compter au moins deux ans de travaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X