Architecture Technique

Musées combinés à Château-Chinon

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Manifestations culturelles - Musées - galerie

Pour palier la baisse de fréquentation dans ses musées du Septennat et du Costume, la commune nivernaise leur redonne de la visibilité en les réunissant au sein d’une cité muséale.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Lauréat Architecture Patrick Mauger

Le projet. Le visiteur accède par le parvis et par la maison du Morvan, au sud. A l’abri d’une galerie légère et couverte d’une toiture de zinc noirci, il traverse ensuite le « jardin bas », résurgence contemporaine des paysages de la région qui s’étage le long des lignes de niveaux. Il parvient alors au pavillon d’accueil, trait d’union entre les deux jardins et entre les deux musées. Le niveau supérieur, largement vitré (ci-dessus), abrite l’accueil alors qu’au niveau inférieur un espace modulable de 150 m2 abritera les expositions temporaires.

Opération : création d’une cité muséale par la réunion du musée du Septennat et du musée du Costume : création d’un espace d’accueil et de médiation et aménagement d’un parvis d’accès, d’une liaison entre les musées, d’une salle d’exposition temporaire avec réserves (phase 1), restauration des bâtiments de l’hôtel Buteau-Ravizy (musée du Costume) avec réaménagement muséal (phase 2) et restauration du couvent Sainte-Claire du XVIIIe siècle (musée du Septennat) avec réaménagement mobilier et muséal et adaptations (phase 3). Le programme combine réhabilitation et construction, aménagements paysagers, mise aux normes thermiques, techniques et d’accessibilité, signalétique, identité visuelle, charte graphique et scénographie. Maître d’ouvrage : Conseil départemental de la Nièvre (Nevers). Equipe lauréate : Architecture Patrick Mauger, architecte mandataire (Paris) ; Mutabilis Paysage, paysagiste (Paris) ; A.Val. Consultants, BET structure (Soisy-sur-Seine) ; Cap Ingelec, BET fluides et électricité (Noisy-le-Grand) ; Lta, économiste (Paris) ; 8’18’’, éclairagiste (Marseille) ; CL Design, signalétique (Paris) ; Labeyrie & Associés, BET multimédia (Paris) ; Cogit-Cogis, OPC (Varennes- Vauzelles). Surface : 2 506 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 4,8 M€ HT. Calendrier prévisionnel : études, jusqu’à fin juillet 2016 (8 mois) ; appel d’offres, septembre 2016 ; travaux, 2017-2019 (31 mois) ; livraison, juillet 2019.

ENCADRE

Les projets non retenus - Frenak + Jullien Architectes

Le projet. La qualité du site, entre enclos et belvédère, est préservée. Une double entrée, sud et nord, initie une traversée publique pour faire découvrir une « collection de jardins ». L’espace reste libre de tout passage couvert en extérieur susceptible de masquer les vues ou de sillonner le site. La nouvelle galerie des expositions temporaires et le « prisme » d’accueil (ci-dessous) sont au cœur, point de connexion entre les parties hautes et basses. L’agencement de volumes construits boucle, par l’intérieur, les circuits muséographiques.

Equipe : Frenak + Jullien Architectes, mandataire, Catherine Frenak et Béatrice Jullien, architectes, Sylvain Le Stum et Robin Drosson, architectes assistants (Paris) ; Des Signes Graphiques SARL, graphiste (Paris) ; Parica International, BET (Montreuil-sous-Bois) ; Atelier Dots Paysagistes, paysagiste (Paris) ; 8’18’’, éclairagiste (Marseille). Surface : 2 621 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 4,91 M€ HT.

ENCADRE

Les projets non retenus - Guyard Bregman Architectes Urbanistes

Le projet. Il articule deux « pièces » à ciel ouvert grâce à de nouveaux espaces de liaison : une cour pavée ceinturée d’un péristyle couvert au dos de la maison du Morvan et un grand patio en cœur d’îlot (ci-dessus). La cour pavée est « branchée » sur la ville et d’accès libre à tout public. Le grand patio, ouvert au nord, est ceint d’une galerie qui abritera les expositions temporaires. Le jardin d’eau qui occupe tout le patio et le jardin des roses au nord forment un tout. Ils communiquent par un saut-de-loup formant garde-corps en creux dans le sol.

Equipe : Guyard Bregman Architectes Urbanistes, mandataire, Boris Bregman et Philippe Guyard, architectes (Collonges-sous-Salève) ; Malcotti Roussey Architectes, architecte cotraitant (Luxeuil-les-Bains) ; Eric François, paysagiste (Dijon) ; Archimen, BET TCE (Dijon) ; SEV, graphiste (Villeurbanne). Surface : 1 182 m2 de surface de plancher – SP (construction) ; 148 m2 (démolition). Estimatif travaux : 5,029 M€ HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X