Territoires

Mulhouse Le conservatoire entonne la musique

Mots clés : Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

D’un centre commercial décrépi à un conservatoire bigarré, nouveau « signal » architectural pour l’hypercentre : la reconversion spectaculaire annoncée du Centre Europe démarre à Mulhouse. L’entreprise Mader assure depuis février le gros œuvre du projet municipal, ce qui correspond à un montant d’opération de 20,8 millions d’euros HT. Composée de TOA Architectes, OTE (bureau d’études tous corps d’état), Note (acoustique) et Otelio (thermique et HQE), la maîtrise d’œuvre fait de la lumière le fil conducteur de son intervention. Les façades brise-soleil à l’étage doivent en effet donner son unité architecturale au bâtiment qui fera entrer l’éclairage naturel grâce à de grandes ouvertures en dalle haute depuis sa terrasse-jardin requalifiée. « Les patios intérieurs s’organiseront selon un jeu en cascade, leur non-alignement rompt l’habitude d’un grand puits vertical unique », expose Alain Oesch, architecte associé chez TOA.

Contraste entre béton et bois bruts.

Des rues intérieures aux dimensions généreuses (5 m de largeur) feront circuler la lumière dans les 7 075 m2, dont 700 m2 neufs abritant l’auditorium. « L’ambiance intérieure est générée par le mélange entre les trames de béton brut de l’existant et les parements de bois bruts qui remplissent les nouvelles parois », ajoute Alexis Raffner, chef de projet ingénierie chez OTE. A l’extérieur, le bandeau de panneaux en résine de synthèse, aux couleurs changeantes, entend suggérer l’image d’une partition, voire d’un clavier en vue de face.
Sous maîtrise d’ouvrage de la société publique locale Citivia (ex-Serm), la reconstruction du conservatoire de musique et de danse doit s’achever à l’été 2017. L’immeuble de 9 700 m2 de plancher comportera également des surfaces commerciales en rez-de-chaussée et un périscolaire. L’ancienne passoire thermique ramènera sa consommation énergétique à 62 kWh/m2.an selon les prévisions de la maîtrise d’œuvre, ce qui la situera 11 % sous le seuil de la BBC Rénovation pour la catégorie école-enseignement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X