Réalisation

Motoculteurs. Une technologie née de la Grande Guerre

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

Conséquence directe du premier conflit mondial, le développement de la mécanisation du travail du sol a d’abord pris la forme d’un « cheval mécanique » ou d’un tracteur à deux roues.

Jusqu’au début du XXe siècle, le travail du sol reposait sur la traction humaine ou animale. La Première Guerre mondiale et ses combats meurtriers ont provoqué des pertes considérables parmi les hommes, mais aussi les chevaux. Une fois la paix revenue, les bras des premiers et la force des seconds ont fait cruellement défaut. Longtemps, ingénieurs et techniciens ont cherché à mettre au point des machines pour remplacer la traction animale dans un champ. La mise au point de moteurs à combustion interne « mobiles » les a aidés à y parvenir.

Mécaniser le travail du sol.

L’invention du motoculteur est généralement attribuée au Suisse Konrad von Mayenbourg en 1912, mais sa machine était portée par trois roues et émiettait le sol avec des griffes rotatives. En 1919, Clément Bayard, constructeur automobile, utilise un ensemble moteur/boîte de voiture...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 374 du 10/11/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X