Enjeux Liban

Mosquée blanche pour islam éclairé

A Moukhtara (Liban), la petite mosquée Amir Shakib Arslan – à peine 100 m2 – s’est installée dans un ancien bâtiment aux espaces intérieurs voûtés, rénové par l’agence d’architecture new-yorkaise LEFT. Au sommet du minaret, formé de fines plaques d’acier, figure le nom d’Allah. En contrebas, au niveau de l’entrée, le mot « Homme » est dessiné. Manière, pour les architectes, de représenter le rapport dialectique à établir, dans un islam éclairé, entre Dieu et l’humanité. « La lutte contre le fondamentalisme est une guerre d’idées dont l’architecture est une des armes », font-ils valoir.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X