Enjeux Liban

Mosquée blanche pour islam éclairé

A Moukhtara (Liban), la petite mosquée Amir Shakib Arslan – à peine 100 m2 – s’est installée dans un ancien bâtiment aux espaces intérieurs voûtés, rénové par l’agence d’architecture new-yorkaise LEFT. Au sommet du minaret, formé de fines plaques d’acier, figure le nom d’Allah. En contrebas, au niveau de l’entrée, le mot « Homme » est dessiné. Manière, pour les architectes, de représenter le rapport dialectique à établir, dans un islam éclairé, entre Dieu et l’humanité. « La lutte contre le fondamentalisme est une guerre d’idées dont l’architecture est une des armes », font-ils valoir.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X