Régions

Moselle Walywood, parc d’attraction d’envergure européenne

Mots clés : Energie renouvelable

Chiffré à plus de 140 millions d’euros sur 48 ha entre Metz et Thionville, le projet Walywood comprend trois hôtels (un établissement deux étoiles de 600 chambres, un trois étoiles de 300 chambres et un quatre étoiles de 100 chambres), un village commercial, trois restaurants, un minigolf, un centre de loisirs de nuit, un hard rock café, une salle de spectacle de 800 places, un espace ludique pour enfants de 1 300 m2, un centre de rencontres, de séminaires et de formation sur 5 200 m2 et un parc aquatique couvert intérieur/extérieur de 5 200 m2. Une tour panoramique de 106 m de hauteur coiffera l’ensemble.

D’après un premier schéma financier, les investissements auront atteint 20 millions d’euros d’ici à fin 2010, date prévisionnelle de la livraison de la première tranche de l’hôtel deux étoiles, du centre de loisirs nocturne, du minigolf et du café. Début 2012, l’engagement aura atteint 47 millions d’euros avec la livraison de l’hôtel quatre étoiles et de la première tranche de l’hôtel trois étoiles. Ce montant atteindra 82 millions d’euros fin 2013, avec l’achèvement de l’hôtel trois étoiles et la réalisation du parc aquatique et de la salle de spectacle. Le total de 108 millions d’euros sera consommé à l’horizon 2015, lors de la finalisation du projet. La tour panoramique sera édifiée en 2011 au terme d’un investissement de 33 millions d’euros.

Mandaté pour élaborer un programme de définition, le cabinet messin ADN Architecture propose d’articuler les bâtiments au long d’un tracé incurvé ouvert sur les installations du parc touristique et thermal d’Amnéville. L’étude réalisée par le cabinet Alterco basé à Marly (Moselle) impose la haute qualité environnementale comme principe fondamental de la conception. De la végétalisation des façades et couvertures à l’implantation systématique de capteurs photovoltaïques en passant par les puits canadiens, l’utilisation de matériaux à forte inertie thermique et la récupération d’eau de pluie, les bâtiments intègrent tous les principes de la construction durable. L’équipe de maîtrise d’œuvre vise la labellisation basse consommation et se fixe pour ambition la construction passive.

Maîtres d’ouvrage de ce projet et exploitant du parc ludique voisin Walygator, sur l’ancien site des Schtroumpf, les frères Le Douarin négocient des aides publiques. Le syndicat intercommunal d’aménagement et d’étude des friches industrielles (Siaefi) a pris la maîtrise d’ouvrage d’études préalables à la construction d’une infrastructure monorail évaluée à 30 millions d’euros, pour relier Walygator et Walywood au centre thermal et touristique d’Amnéville-les-Thermes.

Contact : Claude et Didier Le Douarin, Walygator Parc Lorrain, tél. : 03.87.30.70.07 ; Siaefi, tél. : 03.87.70.87.80.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X