Régions

Moselle La première phase du gros œuvre s’achève à l’hôpital de Mercy

Mots clés : Architecte - Architecture - Collectivités locales - Enfance et famille - Gros oeuvre

Un an après son démarrage, le chantier du nouvel hôpital de l’agglomération messine en annonce deux autres : la maternité s’implantera au sud, tandis que les entreprises paramédicales bénéficieront de la nouvelle zone du syndicat d’aménagement du site de Mercy.

Les 84 000 m2 de plancher de l’hôpital prennent forme sur le site périurbain de Mercy, à l’Est de Metz. Le chantier respecte le concept de plots, systématisé dans les nouveaux hôpitaux français, et conçu en 2006 par Samir Farah, architecte du groupement de conception-réalisation mené par Pertuy (groupe Bouygues) : autour d’un noyau central, les fonctions hospitalières s’organisent en cinq pôles spécialisés. Conformément aux souhaits de l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH), l’hôpital de Mercy permettra des synergies avec d’autres établissements régionaux, y compris les cliniques privées et les hôpitaux militaires.

Projets annexes

Annoncée en début d’année par Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, une modification majeure a enrichi le programme : la future maternité a trouvé début mai son emplacement définitif au sud de l’hôpital, sur un terrain de 1,2 ha cédé par la commune de Peltre. Cette « greffe » permet à la maternité d’accéder à une pharmacie commune et au bloc opératoire, moyennant une économie non négligeable. Relié à l’hôpital par une artère déjà existante, le projet devrait se limiter à 40 millions d’euros, contre une prévision initiale de 75 millions d’euros si la maternité avait pris place au nord, à une centaine de mètres de l’établissement principal.

« Nous savons d’expérience qu’un hôpital se transforme en permanence au gré des projets annexes et des restructurations », souligne Eric Ansquer, architecte du cabinet Aart-Farah Architectes. A terme, le pôle hospitalier de Mercy regroupera cinq des onze sites de Bonsecours, actuellement disséminés dans Metz.

120 personnes à pied d’œuvre

Sous maîtrise d’ouvrage du centre hospitalier régional de Metz-Thionville, le chantier se conforme au planning prévisionnel. Commencé en juin 2008 avec les déblais remblais de 200 000 m3, le gros œuvre nécessite 50 000 tonnes de béton et 2 500 tonnes d’acier. Les travaux, qui mobilisent un effectif de 120 personnes, dont 50 membres d’encadrement et de maîtrise, progressent à raison de 750 m2 par jour et s’achèveront en juillet prochain.

« Le système de plots complexifie l’organisation. Nous appliquons un planning fixé au quart d’heure près, de six heures du matin à 20 heures », note Xavier Bagnis, responsable du pôle Méthodes de Pertuy.

L’entreprise générale a déjà livré les sous-sols comprenant les vides sanitaires, les locaux techniques et les bunkers de radiothérapie qui abriteront les accélérateurs de particules pour les traitements du cancer. La construction des bunkers, qui présentent 3,30 m d’épaisseur pour la dalle et 1,90 m pour les murs, s’apparente plus au génie civil qu’au bâtiment. La façade inclinée et les poteaux monumentaux inclinés de 7,5 m de hauteur suscitent actuellement le temps fort du gros œuvre.

Entreprises paramédicales

Pour l’heure isolé en pleine campagne, le pôle de Mercy ouvre un nouveau pôle urbain à l’est de l’agglomération. Le syndicat d’aménagement du site de Mercy (SASM), qui regroupe la communauté d’agglomération de Metz Métropole et la communauté de communes du Val-Saint-Pierre, réalisera l’aménagement et l’entretien d’une zone de 40 ha étroitement liée au nouvel hôpital. Logements et commerces en seront exclus, le SASM privilégiant l’implantation d’entreprises paramédicales à vocation tertiaire. Doté d’un budget de 25 millions d’euros, dont 9 mobilisables dès cette année, le syndicat a débuté la commercialisation des parcelles début mai. La voirie primaire doit être terminée fin 2009 pour permettre la délivrance des premiers permis de construire début 2010. Les premières entreprises s’installeront en 2012, en même temps que l’hôpital.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Programme : 519 lits et 65 places en hôpital de jour, 174 lits et 8 places ambulatoires pour la maternité, 1 400 places de parking.

Dimensions : 25 000 m2 au sol, 84 000 m2 de plancher (surface dans œuvre), construction en R 3 (14,5 m maxi de hauteur), 55 000 m2 d’espace engazonné.

Architectes : Aart-Farah Architectes Associés (Paris).

Ingénierie : Coteba (Paris), AC Ingénierie (Metz).

Entreprises : Pertuy Construction (mandataire), Quille (filiale de Bouygues basée à Rouen), Etip (Metz).

Coût : 260 millions d’euros.

Calendrier : 40 mois, à partir de juin 2008.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X