Territoires Moselle

Moselis accélère dans l’aménagement foncier

Pour mieux afficher sa diversification relativement atypique dans l’aménagement foncier, l’office public de l’habitat (OPH) Moselis vient de créer l’entité commerciale Moselis Promotion. « Les acquéreurs ne vont pas naturellement à la rencontre d’un bailleur pour acheter une parcelle à construire », constate Eric Michel, le directeur général de l’office départemental, qui gère un patrimoine de 11 350 logements sociaux.

Le bailleur est présent depuis dix ans sur le marché de l’aménagement, mais il entend désormais y monter en puissance, avec un double objectif : favoriser la mixité sur ses 152 communes d’implantation et préserver son équilibre économique. « Le lotissement va générer des recettes qui permettront la production de logements locatifs, tout en maintenant nos performances énergétiques », analyse Emmanuelle Badel-Abeya, la directrice du développement et du patrimoine. Moselis estime le risque financier maîtrisé, dans la mesure où la part de l’aménagement se limite à 3 % de son budget d’investissement annuel situé à 31 millions d’euros.

Accession sociale

. La commercialisation de parcelles viabilisées s’inscrit dans le cadre de projets qui associent également logements locatifs et/ou accession sociale à la propriété. « Le volet mixte est désormais envisagé de manière quasi systématique dans nos opérations », poursuit Emmanuelle Badel-Abeya. Trois programmes de ce type, de quatre à onze lots chacun, seront livrés d’ici aux premiers mois de 2017, à Knutange, Marange-Silvange et Chailly-lès-Ennery. L’aménagement se prête aussi à la réoccupation de surfaces après démolition d’un patrimoine vétuste, comme actuellement à Vic-sur-Seille.
Confronté à une conjoncture tendue sur ses métiers traditionnels, Moselis estime n’avoir rien à perdre à jouer dans la cour des opérateurs privés. « Le marché de la parcelle à bâtir s’est toujours bien porté », observe son directeur général. L’OPH dispose des outils et moyens nécessaires. Son service développement et programmation comprend un chargé d’études urbaines et architecturales, un chargé de commercialisation et s’appuie sur un juriste spécialisé en foncier. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X