Territoires

Montpellier Un mégacampus dédié à la chimie

Un campus de 35 000 m2 pour la chimie va prendre place au nord de Montpellier à l’emplacement de l’ancien Etablissement français du sang, entre la faculté des Sciences et le site du CNRS. Ce complexe réunira un ensemble de compétences en formation, recherche et innovation, fédérées depuis 2007 au sein du pôle chimie Balard mais éclatées sur cinq sites à Montpellier. Le volet formation du futur campus a été officiellement mis en chantier le 29 mai. Ce programme immobilier de 11 500 m2 réunira l’Ecole nationale supérieure de chimie de Montpellier et les masters chimie de l’Université de Montpellier. La région Languedoc-Roussillon, maître d’ouvrage, en a confié la conception à Trace Architectes (Lille) et Boyer- Gibaud, Percheron, Assus (Montpellier).

Ce pôle formation s’organisera autour d’une rue intérieure qui reliera la faculté des Sciences au pôle de recherche du futur campus. Deux volumes parallèles en ossature bois enjamberont cet axe. Ils s’appuieront d’une part sur un bâtiment d’accueil, de l’autre sur les salles de travaux pratiques et les halles technologiques.

Aluminium microperforé et plissé.

L’ensemble, à l’exception du bâtiment d’accueil, sera unifié par une résille en aluminium. « Cette enveloppe donnera son expression au bâtiment, explique Thierry Castelain (Trace Architectes). Microperforée et plissée, puis traitée par oxydation, elle produira des jeux de reflets et exprimera le principe de transformation qui est au cœur des processus chimiques. » Le pôle recherche (24 000 m2), conçu par Reichen et Robert, sera mis en chantier fin 2015 par le CNRS. Un troisième bâtiment de 4 000 m2, dédié à l’accueil d’entreprises et de laboratoires privés, sera construit ultérieurement. La création du campus chimie Balard mobilisera 105 millions d’euros, essentiellement financés par la région dans le cadre du Plan campus de Montpellier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maître d’ouvrage : région Languedoc-Roussillon. Architectes : Trace Architectes, Boyer-Gibaud, Percheron, Assus. Bureau d’études : SNC-Lavallin. Entreprise : GCC (gros œuvre). Surface : 11 500 m2. Coût travaux : 21 millions d’euros HT. Livraison : fin 2016.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X