Territoires

Montpellier Un bow-string de 90 m pour franchir le Lez

Oc’Via, maître d’ouvrage du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier, a inauguré le 14 septembre le viaduc du Lez à Lattes, au sud de Montpellier. Ce bow-string de 90 m de portée et 19 m de haut est l’un des 180 ouvrages d’arts de la nouvelle ligne et l’un des trois maillons du viaduc Lez-Lironde (576 m). D’un poids de 1 600 t, l’ouvrage a été poussé au-dessus du Lez par deux rangs de remorques autotractées, puis tracté sur les derniers mètres par un treuil de 20 t. Une opération exceptionnelle pour ce type d’ouvrage. « Le bow-string est une structure souple qui ne se prête pas au lançage, explique Grégory Villain, responsable de travaux pour Oc’Via Construction. Il a donc fallu insérer des raidisseurs supplémentaires dans les caissons de charpente, puis placer des buttons provisoires entre les arcs et le tablier pour obtenir une structure complètement rigide. »

Transparence hydraulique.

« Le choix du bow-string est la traduction de trois contraintes : avoir une structure capable de reprendre les efforts importants qui lui seront imposés, garantir une totale transparence hydraulique et répondre à l’attente des collectivités qui souhaitaient un ouvrage à l’architecture remarquable », explique Thierry Parizot, directeur général d’Oc’Via. La nouvelle ligne, longue de 80 km, entrera en service fin 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X