Régions

Montpellier Les Berges du Lez, dernier quartier d’Antigone

Le projet des thermes définitivement abandonné.

Antigone, principale opération urbanistique de Montpellier, depuis 1982, est en voie d’achèvement. La construction du dernier équipement, la bibliothèque, est en vue. La réalisation du dernier quartier se précise avec « Les Berges du Lez ».

Ce programme de logements remplace définitivement l’ambitieux projet de « Thermes du Lez ». A l’origine, en 1992, celui-ci devait comprendre un centre de remise en forme, un centre thermal, des commerces, un hôtel, et prévoyait d’accueillir chaque année 10 000 curistes. Faute d’autorisation d’exploitation des eaux souterraines et dans un marché immobilier incertain, l’opération avait été annulée.

Elle reprend sous une forme différente et plus classique avec la Société d’équipement de la région montpelliéraine (Serm) pour maître d’ouvrage, Les Berges du Lez regrouperont cinq bâtiments en arc de cercle sur quatre à huit niveaux.

Ces constructions en gradin autour d’un jardin privé seront signées par l’architecte montpelliérain François Fontès. Au total, près de 400 logements sont prévus sur 24 000 m2 de Shon. Principale caractéristique : les deux premiers programmes, lancés par Stim Bâtir Méditerranée et SAE Immobilier Méditerranée associée à Urbat Promotion Logement, font une large place aux grands logements, de type quatre et cinq, favorables à la résidence principale dans une zone pourtant marquée par les logements étudiants. Un choix atypique dont les résultats ne manqueront pas d’intéresser les professionnels. MAQUETTE : L’architecte montpelliérain François Fontès à conçu « Les Berges du Lez », cinq bâtiments en gradin autour d’un jardin privé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X