Régions

Montpellier Le lycée Mendès-France livré

Mots clés : Béton - Education

Les élèves et enseignants du lycée Mendès-France, au centre de Montpellier, emménageront à la rentrée dans un établissement neuf, à l’entrée est de la ville. En lisière d’une zone agricole, le lycée va initier un nouveau quartier. Ses concepteurs, Nicolas Crégut et Laurent Duport, ont conçu sept bâtiments parallèles, orientés nord et sud, séparés par des espaces plantés. Au nord, un monolithe de 180 m, dédié aux enseignements techniques, formera une façade urbaine. Les enseignements généraux seront répartis au sud dans trois bâtiments en R 2. Livré fin juin, le lycée aura été construit en 21 mois. « C’est le plus gros chantier réalisé dans la région dans un délai aussi bref, note Daniel Sahuc, directeur de Dumez Sud à Montpellier. »

Ouvrage monumental

Autre contrainte : les concepteurs ont choisi une construction en béton blanc. « Un matériau chaud qui tranche avec la lumière. Il s’adaptait à l’écriture méditerranéenne que nous recherchions », explique Laurent Duport. La formulation et la mise en œuvre du matériau ont exigé des soins attentifs. « Nous avons employé un béton autoplaçant très fluide, qui exigeait des parements de coffrage quasi-parfaits et dont nous devions vérifier la plasticité sur chaque camion, précise Lionel Goudal, chef de projet pour le groupement Dumez Sud/Eiffage Construction. Au-delà d’une hauteur de 3,50 m nous devions mesurer la pression sur les panneaux de coffrages et respecter des cadences de coulages très précises : assez lentes pour éviter de trop fortes pressions en pied de banche, assez rapides pour obtenir un résultat homogène. » Ces difficultés ont trouvé leur point d’orgue avec le portique d’entrée, ouvrage monumental de 12 m de hauteur et de 8 m de porte-à-faux, aux parois, biaises, réalisées par coulages successifs toute hauteur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : région Languedoc-Roussillon ; LRA, maître d’ouvrage délégué.

Maîtrise d’œuvre : C D Architecture (Nicolas Crégut et Laurent Duport, avec Christiane Raynaud Maris, architecte chef de projet, et Julien Brengues, architecte assistant), OTCE-Best Melchers (BET structures), Eren Ingénierie (BET fluides), Carrés Verts (paysagiste).

Entreprise générale : Dumez Sud/Eiffage Construction.

Shon : 28 500 m2.

Coût travaux HT : 44 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X