Territoires Hérault

Montpellier doit se serrer la ceinture

« La métropole de Montpellier doit réajuster son niveau de dépenses, en fonctionnement comme en investissement, pour l’adapter à des recettes en baisse et à une capacité d’endettement désormais réduite. » Telle est la conclusion d’un audit financier commandé au cabinet FCL. Selon l’étude, la collectivité a investi 1,3 milliard d’euros entre 2008 et 2014, au prix d’une augmentation de la fiscalité (+ 55 millions sur la période) et d’un accroissement de l’endettement (+ 285 millions). Or la baisse des concours de l’Etat privera la métropole de 155 millions de recettes entre 2015 et 2020.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X