Régions Charente

Monier conforte sa position

Malgré la météo tempétueuse de ces dernières semaines, la crise du logement qui sévit dans le pays ne fait pas les affaires des industries de fabrication de tuiles. Ainsi, l’unité charentaise du groupe Monier (1), implantée à Roumazières, tourne depuis plusieurs mois à environ 70 % de ses capacités de production.

Une nouvelle tuile

Malgré cette situation et des produits qui ont su s’imposer auprès des couvreurs, le groupe a décidé de ne pas vivre sur ses acquis. Ainsi, il a récemment investi 2,6 millions d’euros sur son site charentais pour sortir un nouveau modèle. « Fériane est une tuile en terre cuite d’aspect canal. Elle présente de nombreuses innovations, insiste le nouveau directeur de l’usine charentaise, Jean-François Longère. Elle est, par exemple, la seule à proposer un jeu longitudinal de 4 cm ce qui simplifie la pose et évite les coupes au faîtage. C’est donc un gain de temps considérable pour le poseur. » Au final, trois ans de recherche et une réorganisation importante de l’unité de production Loubert 3 ont été nécessaires pour mettre au point ce modèle décliné en quatre coloris (rouge, Silvacane littoral, Colorado et tons variés Atlantique).
Aujourd’hui, Monier pèse pour 30 % du marché des tuiles dans la région Poitou-Charentes. Avec ce produit, le groupe espère bien gagner encore des parts de marché et imposer Fériane auprès des constructeurs de maisons neuves, voire même, dans le secteur de la rénovation.
En France, Monier emploie 850 personnes dans sept usines, pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 158 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Le groupe Monier pèse 1,3 milliard de chiffre d’affaires. Il possède 122 sites de production dans 30 pays.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X