Enjeux Coup de chapeau

Moins de bling au Mipim

Certes, il y a toujours, plantée à l’entrée du Mipim, l’immense tente de Dubaï et sa maquette XXL, le stand de Saint-Pétersbourg avec ses hôtesses outrageusement fardées et ses projets qui ne se feront jamais, et puis tous ces resorts improbables avec marinas et villas tape-à-l’œil sur des bords de mer. Mais ces vitrines semblaient un peu vides cette année, comme décalées. Le Mipim 2017, qui s’est déroulé à Cannes du 14 au 17 mars, n’a en rien ressemblé au Mipim 2007, le dernier avant la crise des subprimes qui balaya le monde de l’immobilier, puis la planète tout entière. En dix ans, le monde a changé, et le plus important salon international de l’immobilier aussi. Moins de «...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5915 du 31/03/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X