Territoires

Midi-Pyrénées- Un contrat de projet de 1,7 milliard d’euros

Le conseil régional Midi-Pyrénées a validé le contrat de plan Etat-région 2015-2020 en préalable à la signature avec l’Etat d’ici au mois de mai. La procédure implique, cependant, une « clause de revoyure » dans les deux ans afin d’établir, dans le cadre de la fusion des deux régions Midi-Pyrénées et Languedoc- Roussillon, un contrat unique. Sur près de 1,77 Md€ de financement prévu, la part de la région représente 723,7 M€, celle de l’Etat 707,8 M€ et celle des autres collectivités et partenaires environ 338 M€. Plus de 476 M€ seront ainsi consacrés au réseau routier, dont 435,7 M€ pour finaliser le Programme de modernisation des itinéraires routiers (PDMI). Sont inscrits : l’achèvement de la 2 x 2 voies de la RN88 dans l’Aveyron (92 M€), de la RN124 Toulouse-Auch (164,5 M€), ou la mise à 2 x 3 voies du périphérique toulousain (48,5 M€). Le rail mobilise 376 M€, dont 76,7 M€ consacrés aux axes Toulouse, Tarbes, Castelnaudary, Montauban, Agen, Brive. Le projet de modernisation du nœud ferroviaire toulousain, dans la perspective de la LGV, se voit doter de 191,4 M€. L’enseignement supérieur bénéficiera de 264,3 M€, dont environ 118,4 M€ pour les opérations immobilières sur le pôle toulousain, et 67,3 M€ pour les sites de proximité (Rodez, Albi, Montauban, Tarbes, Castres, Montauban, Cahors), 17,2 M€ étant spécifiquement réservés au logement étudiant. La transition écologique et énergétique se voit attribuer 312 M€, dont 80,6 millions destinés à l’efficacité énergétique des bâtiments et 23,8 M€ au développement des énergies renouvelables.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X