Territoires

Midi-Pyrénées Les apprentis sur le toit des Pyrénées

Mots clés : Apprentissage

Le centre de formation des apprentis du bâtiment et des travaux publics (CFA BTP) Pierre-Paul Riquet de Toulouse a choisi le sommet du pic du Midi dans les Hautes-Pyrénées pour lancer un appel au recrutement. Le 18 juin, accompagnés de Michel Clémente, dirigeant de l’entreprise Charpentiers-couvreurs de Gascogne et administrateur du CFA, de sept formateurs et du secrétaire général du CFA Thierry Kopacki, 33 apprentis, tous coiffés d’un casque jaune, sont montés en téléphérique sur la plate-forme de l’observatoire du pic du Midi depuis la station de la Mongie. Entourés de la chaîne de montagnes, ils ont déployé une banderole jaune avec un message : « Engagez-vous pour l’avenir du BTP. Comme nous, recrutez un apprenti ! »

Perte de confiance des entreprises.

L’action s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation conduite par le réseau national CCCA-BTP (lire « Le Moniteur » du 26 juin 2015, p. 21). A l’instar des 102 autres centres de formation, le centre toulousain souffre : « Sur notre site dédié au bâtiment et sur celui de Muret, réservé aux travaux publics, nous enregistrons une chute vertigineuse des effectifs. A la fin 2012, nous comptions 875 apprentis. Deux ans plus tard, ils étaient 665. Aujourd’hui, ils sont 669, dont 86 % dans le bâtiment et 14 % dans les TP », précise Thierry Kopacki. Et d’ajouter : « En 2014, 870 jeunes se sont présentés au centre. 370 y sont entrés et ont trouvé un stage en entreprise. Face à la concurrence des auto-entrepreneurs et des travailleurs détachés, les entreprises ont perdu confiance. »

Cette baisse inquiétante des effectifs n’empêche pas l’action. En 2013, le CFA a créé le BTS Travaux publics pour former des chefs de chantier. En 2014, il ouvrait un second BTS, cette fois-ci spécialisé en électrotechnique. En 2015, la nouveauté sera le brevet professionnel plâtrier-plaquiste créé pour une promotion de 16 jeunes. Enfin, pour la rentrée 2016, le CFA a déposé une demande d’ouverture de section auprès du conseil régional de Midi-Pyrénées pour un BTS Enveloppe du bâtiment. L’objectif est de former 16 jeunes par an à l’encadrement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X