Autres ALEXANDRE CHEMETOFF, urbaniste-paysagiste-architecte, président de l'association L'Atelier Michel Corajoud

« Michel nous a transmis sa façon d’être libre »

Mots clés : Aménagement paysager - Architecte - Métier de la construction

Les proches de Michel Corajoud lui rendent hommage, deux ans après sa mort, survenue le 29 octobre 2014.

En présentant leur livre collectif le 30 septembre dernier à la Biennale européenne de paysage, à Barcelone, Alexandre Chemetoff a mesuré le rayonnement international de la génération Corajoud et de l’École du paysage de Versailles.

L’association L’Atelier Michel Corajoud, que vous présidez, annonce la publication imminente d’un ouvrage collectif. À quoi ressemblera-t-il ?

Michel Corajoud, portraits se présente actuellement comme un rouleau, forme originelle du livre. Il sera distribué, plié en accordéon, selon une technique de reliure, dite “leporello”. Claire Corajoud présente un photomontage d’Augustin Du-mage où se confondent son visage et celui de Michel. Suivent les contributions de chacun dans l’ordre alphabétique, à raison de deux pages par auteur. Une première maquette du livre avait été déroulée comme un long ruban blanc sur la pelouse de la “clairière de la clairière”, dans le parc du Sausset [à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis], le 14 juillet 2015, jour de l’anniversaire de Michel Corajoud.

Chaque contribution singulière éclaire la personnalité de Michel Corajoud, conjoint, ami, maître, père et grand-père aimant, enseignant, artiste, urbaniste, paysagiste, intellectuel, essayiste. Des anciens élèves côtoient des maîtres d’ouvrage, des élus, des paysagistes, des urbanistes, des architectes, des géographes, et d’autres encore, amis ou compagnons.

Chaque contribution singulière éclaire la personnalité de Michel Corajoud, conjoint, ami, maître, père et grand-père aimant, enseignant, artiste, urbaniste, paysagiste, intellectuel, essayiste

Et vous ?

Michel aimait se tenir sur le seuil de la serre où j’ai installé une salle de lecture, là où nous nous trouvons, à l’ombre des bambous. J’ai dessiné avec des encres de couleur ce passage entre le dedans et le dehors ; une situation transitoire, un seuil. J’ai aussi retrouvé des photos de Michel que j’avais prises lors d’une visite à Grenoble au début des années 1970 où il apparaît au côté de Claire dans le rétroviseur de sa voiture. Elles ont été choisies pour la couverture et la quatrième de couverture du livre.

Pourquoi ce livre ?

Le projet est né d’un sentiment partagé par plusieurs de ses proches et amis. Claire Corajoud, sa compagne et partenaire, Anouk Lardenois, sa fille, Vincent Piveteau, directeur de l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, les paysagistes Henri Bava, Jacques Coulon et Michel Desvigne, Idrich Akhoun, comptable et conseiller de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 394 du 29/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X