Autres

MICHEL DENANCÉ À L’ÉCOLE DE RENZO PIANO

Mots clés : Architecte

Il y a d’« heureux hasards ». La rencontre entre Michel Denancé et l’agence de Renzo Piano est de cet ordre. C’est par l’entremise d’un ancien copain de l’école d’architecture de Rennes devenu collaborateur chez Piano qu’il est embauché à la fin des années 1980 pour réaliser des photos de maquette. Michel Denancé fait alors ses premières armes autour du projet de l’Ircam, à Paris. Sa reconversion, de l’art de la construction à celui de la prise de vues, se fait naturellement et sans frustration : il se retrouve dans une « approche contemplative de l’architecture ».

Commence une collaboration de plusieurs années qui conduit le photographe de Nouméa à Athènes, de Manhattan à Ronchamp, du Texas à Londres, en passant par Paris et, bientôt, Amiens .

Au début de leur collaboration, Renzo Piano lui transmet deux consignes : montrer les usagers – à l’époque, cela n’était pas vraiment la tendance – et représenter toutes les vues frontales du bâtiment.

Un point de vue que le photographe dit adopter spontanément : « Cette quête de la frontalité est peut-être chez moi une nostalgie...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 260 du 17/05/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X